Mars 1997
No 4
Sciences nature et technologie

Le sida

Simon G., 12 ans, 6e année, École Horizon-Soleil, Saint-Eustache

Dans ton entourage, tu as sans aucun doute entendu parler du sida. Tu as sûrement aperçu des affiches, des messages à la télévision et encore dans les revues. Les chercheurs essaient de mieux le connaître pour trouver rapidement un remède. Si tu veux t’informer à son sujet, lis le texte qui suit.

Le sida est causé par un virus, qui est une sorte de germe, le virus du sida s’appelle “virus de l’immunodéficience humaine”. Le mot sida est le l’abrégé de “syndrome d’immunodéficience acquise”. Quand le malade est atteint du sida, il commence par maigrir, avoir de la fièvre, être très fatigué, puis il peut attraper une pneumonie. Quand on a commencé à s’inquiéter de cette maladie, beaucoup de gens ont eu peur de l’attraper. Les chercheurs ont maintenant prouvé que ce virus ne passe d’une personne à une autre que très difficilement. Certains virus se transmettent par l’air, d’autres comme le VIH ne peut agir qu’en pénétrant dans le sang. Quand tu te coupes, tu saignes et une croûte se forme aussitôt sur la blessure. Il y a peu de manières pour le virus de pénétrer dans notre sang.

Sans doute as-tu entendu dire que le sida est lié à la consommation de drogues. Par exemple, certaines drogues nous sont prescrites par le médecin, sous forme de médicaments, pour nous soigner. Elles peuvent être prises sous forme de comprimés ou par injections avec des aiguilles. Les injections servent à mélanger cette drogue à notre sang. Après une piqûre une petite goutte de sang peut rester au bout de l’aiguille. Quand un malade prend une drogue prescrite par le médecin pour le guérir, il doit respecter ses instructions et ne pas dépasser la dose indiquée. Mais certaines personnes prennent des drogues non prescrites par les médecins. Parfois, elles s’injectent ces drogues directement dans le sang, par piqûres. Si elles emploient des aiguilles et des seringues qui ont déjà servies, un peu de sang des autres peut se mélanger à leur propre sang.

Nous vivons tous parfois des sentiments forts. Lors de relations sexuelles, le garçon transmet du sperme à sa partenaire ou la fille transmet du liquide vaginal au garçon. C’est une des façons de transmettre le VIH. Les condoms sont utilisés depuis longtemps pour éviter que la femme soit enceinte. Une femme enceinte et atteinte du sida, fait courir un grand risque à l’enfant qu’elle porte. Certains bébés nés d’une maman malade peuvent naître avec le virus dans le sang et d’autres n’ont pas le virus. Le virus peut se transmettre par la bouche, lors d’un baiser, puisque la salive peut contenir une faible quantité de VIH. Ordinairement, s’embrasser sur la bouche, c’est sans danger.

Les malades atteints du sida ont besoin de soins, mais aussi de compréhension et d’affection. Ils peuvent vivre longtemps. Certains ont besoin d’aller à l’hôpital pour recevoir des traitements. Savoir qu’on va en mourir fait peur. Mais des grands malades ont déclaré que leur maladie leur avait appris à vivre mieux. La lutte contre le sida est prioritaire et tous les chercheurs y travaillent. Leurs moyens financiers ont été considérablement augmentés. Une Fondation mondiale a été mise sur pied.

Maintenant que tu en sais plus sur le sida et le VIH, prends tes précautions...


Vous avez des commentaires sur cet article ? écrivez dans le courrier des lecteurs !
Vous avez des commentaires sur CyberPresse ?
écrivez-nous !
©
CyberScol et CRDP de Poitou-Charentes
Révisé le 27 mars 1997