La UNE des écoles - Bonne Année 2001
Comité de rédaction France : École élémentaire - Chabournay (86) 
Québec
: Classe québécoise de Candiac
Juin 2001 - Numéro 25

Voyages, sport et culture

Les textes Mon voyage en Chine et Voyages...voyages sont en première et en deuxième place car on pense que les voyages nous apprennent beaucoup sur le monde. En troisième position Notre meilleur joueur de tennis et Héros pour toujours car on trouve que le hockey sur glace est un sport populaire au Québec et le tennis un sport assez populaire en France. Le décrochage scolaire est en quatrième position car l'école est très importante. Buongiorno, l'Italie ! en cinquième position car le théâtre a une place importante dans la culture.

Le comité de rédaction de Chabournay (86

Annie, 5e année École Garneau, Montréal
Mon voyage en
Chine

Bonjour! Je m'appelle Annie , ce que je rêvais depuis longtemps c'était d'aller en Chine pour visiter mes proches parents. Cet hiver, mon rêve s'est enfin réalisé. Ma famille et moi avons passé presque tout l'hiver en Chine. Je vais vous raconter ce que j'ai vécu , les pensées qui me sont venues à l'esprit et les activités que j'ai faites.

De Montréal à Shanghaï
Nous avons pris l'avion de Montréal à Shanghai. Pour se rendre là-bas, il fallait faire escale à Vancouver. Nous avons fait environ vingt heures d'avion, c'était vraiment ennuyant . Mais on y est quand même bien, il y a le cinéma, ils te passent les repas à l'heure . Tu peux bien te reposer sans que personne te dérange. Lorsque l'avion commence à descendre, j'étais tellement excitée car on était enfin arrivés.

Une semaine à Shanghaï
Quand nous sommes sortis de l'aéroport , les amis de mon père nous ont souhaité la bienvenue. Ils nous avaient réservé un hÙtel bien confortable .Nous étions au trente-sixième étage, alors on voyait tout par la fenêtre. Mon père m'a présenté les principaux endroits de Shanghai. Après avoir mangé, nous avons été magasiner, visiter divers endroits. On est resté à Shanghai une semaine complète. Dans cette semaine, on est aussi allé à Nan jng et Hong zhou , ce sont des villes qui sont près de Shanghai. Il faut compter environ une à deux heures de train pour s'y rendre. Après une semaine d'activités , nous devions quitter Shanghai pour aller à Qingdao encore environ 17 heures de train pour se rendre. C'est là que je suis née et mes proches parents sont encore tous là.

Avant le nouvel an chinois, je me suis amusée avec le jeu vidéo de mon cousin. J'ai aussi joué avec mes amies que j'ai connues quand j'étais petite. Les jours ont passé, le nouvel an s'approchait. Toute ma famille était bien occupée à faire le ménage, à s'acheter des nouveaux vêtements. Le jour est enfin arrivé, cette année le nouvel an chinois était le 24 janvier. Pour fêter cette fête spéciale, les chinois font des trucs que je ne peux traduire en français mais dans lesquels on y insère de l'argent. Pour la personne qui trouve le plus d'argent dans ces trucs, cela signifie qu'elle sera chanceuse cette année. Moi , j'ai mangé un de ces trucs, mon grand-père en a mangé le plus. Pour le souper, nous avons fait d'autres plats délicieux. Quand on a fini de souper, la famille s'est installée devant la télévision. À minuit, on a entendu des ballons éclater etdes feux d'artifices. Le lendemain, il y a des gens qui sont venus nous visiter. Les adultes parlaient et riaient. Ils nous ont donné des sacs rouges, qu'on appelle des "ya sui gian". Ces sacs contiennent de l'argent. J'en ai eu beaucoup mais je les conserve pour m'acheter des choses utiles. Peu après, le jour du retour à Montréal s'approchait.

Je dois partir pour Montréal. Je n'ai pas vraiment envie de partir parce que je ne veux plus quitter mes grands-parents. J'adore mes grands-parents mais en même temps, je m'ennuyais de mes amis à Montréal. Après avoir fait mes bagages, nous partions pour la gare. J'étais très triste et j'ai beaucoup pleuré. Nous avons embarqué dans le train et nous nous sommes dit au revoir. J'ai pris l'avion de Shanghai pour Montréal, le coeur gros.

En faisant ce merveilleux voyage, j'ai appris beaucoup de choses. J'adore mon pays d'origine et j'espère qu'un jour vous pourrez aller en Chine. C'est un très beau pays et vous serez les bienvenu(e)s.

 Voyages ... voyages

Guillaume, C.M.2 Un voyage en Espagne

Bonjour ! Je m'appelle Guillaume. Lors de l'été 1998, je suis parti en Espagne, à San Sebastian pour être précis. J'y suis resté deux semaines. Là-bas les journées sont très animées par des corridas. J'ai assisté  à une corrida et cela n'a plu à aucun membre de ma famille car c'est beaucoup trop violent. Mais en revanche ce qui nous a tous plu c'est la mer car les vagues font plus de trois mètres de haut, les sauveteurs sont très vigilants. Mais la difficulté est de payer avec de l'argent français car les bars et les magasins ne prennent pas l'argent français. Quand on faisait nos courses on a eu beaucoup de mal à payer en argent français car les prix sont indiqués en pesetas. Quand j'ai été à la plage pour faire du bodyboard j'ai renversé une femme qui était hors de la zone de baignade. Les hôtels sont plutôt luxueux en bord de plage. Mais nous avons rencontré beaucoup de Français. On a eu du beau temps pendant tout le séjour. Le jour où nous avons mangé en bord de plage on a attendu une heure. Le soir nous avons repris la route de St Eulalie en Born où nous sommes restés trois semaines.

Lucile Bodet, CM1 Un voyage au Maroc

 Bonjour ! Je m'appelle Lucile. Je suis allée au Maroc pendant l'hiver 1999-2000. C'est grâce au travail de mon père ( il est musicien ). On a pris l'avion à Paris, et on est allés à Marrakech. Cela nous a pris douze heures. Quand on est arrivés à l'aéroport, des mini-cars nous ont emmenés à l'hôtel. C'était très bien, là-bas, il y avait une télé, un bureau, un téléphone, deux lits deux places, une salle de bain, ... J'avais tout ça à partager avec mon frère. Pendant ce séjour, nous sommes allés faire des balades. Le lendemain de notre arrivée, nous sommes allés visiter la ville. Il y avait une place avec des charmeurs de serpents. J'ai eu une couleuvre autour du cou. Je me suis fait un ami là-bas, il s'appelle Maxime. C'est le fils du contrebassiste. Les maisons marocaines sont toutes petites et sont au bord de la route. Il n'y a ni électricité ni eau courante. Les Marocains sont très pauvres. Au Maroc, il fait très chaud le jour et très froid la nuit. Mon père a joué plusieus fois à la Mamounia, notre hôtel, et nous sommes allés l'écouter, une fois. C'était vraiment très bien. On se déplaçait en calèche car nous n'avions pas de voiture. On pouvait accéder par une porte de la chambre à un jardin où il y avait plein d'orangers. On a fait un tour, dans le jardin public. Il y avait une piscine et une calèche. On s'est promenés dans la calèche et on est allés dans la piscine. Voilà, je vous ai tout dit et j'espère que vous pourrez aller au Maroc un jour.

Léonore CM2 Mon voyage en Roumanie

Je m'appelle Léonore et je suis allée en Roumanie avec mes parents pour voir des amis. Nous sommes allés dans le TGV pendant deux à trois heures pour aller à Paris, ensuite nous avons pris deux fois l'avion. J'ai passé à peu près cinq heures dans le premier. Puis nous sommes allés dans un hôtel vers la Hongrie. Le lendemain, un ami des amis de mes parents est venu nous chercher au deuxième aéroport en Hongrie. On a roulé cinq heures en voiture et nous sommes enfin arrivés à Bucarest vers seize heures.

Quand nous sommes arrivés chez Louminitcha (C'est le nom de l'amie de ma mère), il y avait plein d'animaux : des cochons, des poules... aussi, il y avait une petite fille qui s'était cachée sous une table, elle s'appelait Alina. On est vite devenues amies. Quand il pleuvait, il y avait plus de dix centimètres d'eau par terre. Les gens de la Roumanie sont tellement pauvres qu'à la place d'avoir des parapluies, ils ont des sacs poubelles. Ils doivent aussi louer des casseroles et plein d'autres choses. Quand on va dans le jardin de Louminitcha, on voit parfois le TGV qui passe. Louminitcha a beaucoup de fruits, de légumes, elle n'est pas très pauvre. Alina habite chez sa grand-mère et elle, elle est plutôt pauvre. On est souvent allés se promener à Bucarest. Et comme j'avais que six ans, on m'achetait des glaces et des jouets... J'ai trouvé ce voyage génial car je me suis fait des copines et j'ai visité presque toute la ville, quand je suis rentrée, j'étais triste mais quand même heureuse de retrouver ma petite soeur qui avait deux ans et mon petit chat. J'espère qu'un jour vous partirez à Bucarest.

Jean-Baptiste, Thomas, Vincent, Sammy, Romain et Valentin.CM1-CM2 

Notre meilleur joueur de tennis

Mercredi 6 juin 2001, Sébastien Grosjean a réalisé un exploit, il a gagné contre André Agassi en 4 manches : 1-6 ; 6-1 ; 6-1 ; 6-3. La balle de match était superbe sur un aces. Le vendredi 8 juin, Sébastien Grosjean a essayé de se qualifier pour la finale des Internationaux de France de Roland Garros en jouant contre Alex Corretja. Sébastien Grosjean est tête de série numéro 10, a 23 ans et mesure 1 m 73 environ. Il a un superbe coup droit et un revers magnifique. Il est droitier et il a un revers à deux mains. En janvier 2001, Sébastien Grosjean est allé jusqu'en demi-finale de l'open d'Australie. C'est le meilleur joueur de l'équipe de France. Il habite à Marseille et il est né le 28 mai 1978. Chaque année Grosjean fait Roland Garros s'il n'est pas blessé.

Steve, Alexandre et Jason, 5e année

Héros pour toujours

Bonjour je vais vous parler d’un héros du hockey Jaromir Jagr il, joue avec les Penguins de Pittsburgh.

En 1990, il a été repêché cinquièmes au total. Jaromir joue à l’aile droite mais il est gaucher. Il mesure 6 pi 4 et pèse 215 lbs. Le 25 février 1996, Jagr fait son 500e point. IL porte le numéro 68 dans son dos. À la mi-saison 2000-2001, il venait au quatrième rang pour le joueur le plus utile de son équipe. La saison dernière, il a eu le trophée pour le meilleur compteur pour le nombre de points. Jarg se démarque par deux façons: ses longs cheveux et ses prouesses. Il est jeune mais il sait marquer des buts mieux que quiconque. Jarg est un des meilleurs joueurs de la LNH dans les défis un contre un. Il fait son premier but le 7 octobre 1990 contre le New Jersey. Il a compté son 200e but le 7 février 1996 aussi contre le New Jersey et sa 300e passe le 5 mai 1996.

Jarg n’a que 24 ans mais il est un des plus dangereux joueurs de la LNH. Il ne domine pas les autres physiquement comme peut faire Mario Lemieux. Sa capacité de manipuler la rondelle lui permet de remporter plusieurs victoires. Il est instantanément devenu populaire dans la LNH. Sur la patinoire c’est un artiste. Pour ainsi dire la rock vedette de la LNH, ce Jaromir. Le 28 mars Jagr a délogé Peter Stastny du livre des records en marquant 140 points de la saison, qui correspond à ses 60 buts. Une force c’en est une depuis sa première saison en 1990-1991. Nous avons choisi Jaromir parce qu'il est un très bon joueur de hockey et j’ai beaucoup entendu parler de lui. C’est notre idole.

Pour ressembler à Jarg, nous allons devoir beaucoup nous entraîner. Aussi je vais devoir jouer souvent au hockey.

Gaetan, Jean et Bernard, 4e année
École Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle

Le décrochage scolaire

Quelles sont les causes du décrochage scolaire? Je vais tenter de vous expliquer quelles seraient les causes du décrochage scolaire selon moi, avec les questions suivantes:

  • Est-ce la faute des élèves s’ils n’aiment pas l’école?
  • Est-ce la faute de certains professeurs qui sont trop sévères, trop disciplinés et qui favorisent certains élèves par rapport à d’autres?
  • Est-ce la faute des parents ou de la société qui en demandent trop aux élèves?

Nous allons vérifier si la réponse à notre problème se retrouve dans ces trois questions. Les professeurs trouvent que les élèves sont trop dans les nuages, comme des shamans, et les élèves pensent que les professeurs sont trop durs avec eux. Certains professeurs ont un coeur de pierre, ils sont trop sévères et font sortir leur venin trop souvent. D’un autre côté, les professeurs trouvent que les élèves ont trop de féérie dans leur tête, ils sont trop distraits. Il se pourrait donc que le décrochage scolaire soit causé par certains élèves et professeurs. Un élève mal compris, avec un professeur trop sévère qui fait de la discrimination, devient un élève avec des problèmes qui peut avoir des réactions violentes. Ainsi, il peut alors se défendre avec des mots grossiers dès qu’il se sent provoqué. Cette situation peut ainsi influencer les autres élèves et causer le décrochage scolaire.

Il faut dire que l’on ne naît pas avec la connaissance, c’est-à-dire lorsqu’un bébé arrive au monde, il ne sait rien. On ne naît pas en sachant tout. C’est aussi grâce à l’école qu’on arrive à s’instruire. De plus, c’est la société qui nous apprend à vivre. Donc, les parents et la société ne peuvent pas être la cause du décrochage scolaire. Toutefois, je pense que certains professeurs ne laissent pas toujours la place à la créativité et à l’imagination; ils imposent les choses aux élèves. Les parents ne laissent pas non plus les enfants libres de leurs choix. Cela pourrait provoquer le décrochage scolaire.

En conclusion, je dirais que beaucoup de professeurs pensent que leurs élèves sont des machines à penser, des ordinateurs inertes. S’il n’y avait pas d’élèves à instruire, il n’y aurait pas de professeurs non plus. Donc, ils ont besoin les uns des autres. Il faut s’entraider et non pas se détester. Je pense qu’une fois dans le mois ou dans l’année, les professeurs (tout comme les parents) devraient permettre aussi aux enfants de dire oralement ou sous forme de vote secret ce qui ne va pas en classe. Ceci pourrait aider à éviter le décrochage scolaire.

Les élèves de la classe de 4e année
École
Sacré-Coeur, Plaisance

Buongiorno, l'Italie !

Lors d’une sortie culturelle avec l’école, nous avons assisté à la pièce "MENTIRE", inspirée par les traditionnelles pièces Italiennes: les commedia dell’arte.

La vieille Madame Pantalone, amoureuse incorrigible, est en peine d’amour! Elle mange beaucoup pour combler sa peine. Comme elle est très riche, elle se promène avec plein de nourriture dans les mains et dans les poches de son long manteau. Étant très avare, elle ne nourrit presque pas son valet, Arlequin, de peur de trop dépenser. Affamé, il décide d’inventer un amoureux à sa maîtresse. Madame Pantalone tombe tout droit dans le panneau! Elle pose des questions sur cet homme. Grâce à ce nouvel amour, elle retrouve sa bonne humeur! Le rusé Arlequin, accepte de l’informer en échange de nourriture! Une fois rassasié, Arlequin se rend compte de la gravité de son mensonge: si Madame Pantalone découvrait la vérité, il était cuit! Comme par magie, c’est à ce moment qu’un merveilleux Capitaine sort des flots bleus de la mer. En fait, il s’agit d’un homme bien ordinaire déguisé en capitaine, venu là pour tromper la riche Madame Pantalone. Arlequin se croit sauvé d’affaire, jusqu’au jour où il apprend les manigances du capitaine. Arlequin, fidèle à sa maîtresse, tente de trouver un plan pour la sauver de ce vilain voleur. Il organise une rencontre entre Madame Pantalone et la Capitaine. Mais, aidé de ses amis, il tend un piège au voleur. Comme dans la plus pure tradition de la commedia dell’arte, tout est bien qui fini bien! Ils ont découvert que Madame Pantalone et le voleur sont en fait, frère et soeur. Ils ont été séparés alors qu’ils étaient très jeunes et ils étaient sans nouvelle l’un de l’autre depuis ce temps.

Nous avons grandement apprécié cette pièce de théâtre et nous conseillons à tous d’aller la voir.



Vous avez des commentaires sur la Une des élèves du primaire ? Écrivez dans le courrier des lecteurs !
Vous avez des commentaires sur CyberPresse ? Écrivez-nous !
Vous voulez communiquer avec le comité de rédaction ? Écrivez à La classe française ou à La classe québécoise


CyberPresse au Québec CyberPresse en France Informations sur CyberPresse

©CyberScol et CRDP de Poitou-Charentes
Révisé le 29 juin 2001 par la
Coordination CyberPresse