La Une
Premier degré

Comité de rédaction
France : Ecole élémentaire publique Lavoisier, La Rochelle
Québec :École Laporte, Sherbrooke

Octobre-Novembre 1998
N°11

chauv.jpg (6884 octets)Editorialcitrou.jpg (10664 octets)
Citrouilles, bonbons et peurs...

En France, Halloween est devenue une fête à la mode depuis quelques années. Elle nous est arrivée par les Etats-Unis d'Amérique. Elle fait le bonheur des commerçants et des agriculteurs : vente de masques, de costumes, de friandises et cultures de potirons et autres citrouilles. Mais nous, les enfants, on aime bien parce qu'on a plein de bonbons, on aime bien se déguiser, on aime bien s'amuser, et surtout on aime bien avoir peur et faire peur aux autres ! Et puis, nous, les CM2 naturellement nous parlons d'Halloween avec notre professeur d'anglais. Alors, pourquoi Halloween ne serait-elle pas un trait d'union entre les pays d'Europe et pourquoi pas du monde ? Finalement, Halloween, c'est cool ! (Le comité de rédaction)

La voiture de l'an 2000
Modernité ou science-fiction ?

Le peintre Vincent Van Gogh
"J’ai compris que c’était un grand artiste !"
Le cimetière épeurant : La nuit tombe, j'ai la trouille !


Antalya

C'est une ville merveilleuse !


Le vent infernal
Jean-François et Mourad se regardent et éclatent brusquement de rire !

 



Vous avez des commentaires sur la Une des élèves du primaire ? Écrivez dans le courrier des lecteurs !
Vous avez des commentaires sur CyberPresse ? Écrivez-nous !
Vous voulez communiquer avec le comité de rédaction ? Écrivez à La classe française ou à La classe québécoise

 

 

fant.jpg (6525 octets)LES ORIGINES DE L'HALLOWEEN

Il y a 2500 ans, le 31 octobre correspondait à la fin de l'année gauloise. On fêtait la fin de l'été en honorant le Dieu du soleil et on s'assurait une bonne année à venir en effrayant les esprits diaboliques. Pendant 1 semaine ou 2 les gaulois se grimaient et portaient des costumes effrayants (cette fête était le Samien ).

Il fallut plusieurs siècles pour incorporer cette fête au calendrier catholique et en 1048, le pape choisit le 2 novembre comme jour des morts. Le mot anglais vient de là : All Hallow 'day pour la Toussaint - All'Hallow' Een pour la nuit sainte qui précède. En France, cette tradition disparaît mais continue en Irlande, Ecosse, Pays de Galles. Les Irlandais émigrant aux USA emportent avec eux cette tradition qui devient une fête nationale à la fin du XIX siècle.



Vous avez des commentaires sur la Une des élèves du primaire ? Écrivez dans le courrier des lecteurs !
Vous avez des commentaires sur CyberPresse ? Écrivez-nous !
Vous voulez communiquer avec le comité de rédaction ? Écrivez à La classe française ou à La classe québécoise


CyberPresse au Québec CyberPresse en France Informations sur CyberPresse

©CyberScol et CRDP de Poitou-Charentes
Révisé le 30 mai 2000 par la Coordination CyberPresse